Toggle Menu
2 Avocat(s) expérimenté(s)
en Droit immobilier
en Droit immobilier
  • R Rédacteur
  • F Formation
Testez gratuitement pendant 1 mois sans engagement
Tous nos articles scientifiques ont été lus
224 335 fois le mois dernier
25 257 articles lus en droit immobilier
55 315 articles lus en droit des affaires
32 332 articles lus en droit de la famille
46 415 articles lus en droit pénal
21 112 articles lus en droit du travail
Vous êtes avocat et vous voulez vous aussi apparaître sur notre plateforme?  Cliquez ici
Testez gratuitement pendant 1 mois sans engagement
Vous êtes avocat et vous voulez vous aussi apparaître sur notre plateforme?  Cliquez ici
image article

CONFERENCE le 27 février 2019 à 14H00 : La crise citoyenne dans le fonctionnement des institutions en Belgique: réflexions profondes pour le changement

DROIT IMMOBILIER

Astuces et Conseils

9 Juin 2015

Dans quel cas le juge peut requalifier une promesse d'achat en promesse de vente?

Vente immobilière - Promesse d'achat - Promesse de vente

Cette page a été vue
112
fois
dont
4
le mois dernier.

Lorsqu’une promesse de vente ou d’achat immobilier est conclue, la partie qui se fait consentir une option d’achat ou de vente doit faire particulièrement attention aux termes employés et aux clauses insérées dans le contrat.

À défaut, le juge saisi du litige risque de requalifier cette promesse en vente ferme et définitive si les termes du contrat font apparaître ou laissent penser que le bénéficiaire de l’option s’est en fait réellement engagé à acheter ou vendre l’immeuble.

Par exemple, il a été décidé que vu la formulation de la convention et l’importance de l’acompte payé, le contrat que les parties avaient conclu était une vente et non une promesse de vente 1.

De même, une convention qui prévoit que les formalités liées à la vente sont à passer dans les quatre mois ne peut être qualifiée de promesse de vente 2.

__________________

1. Arrêt de la Cour d’appel de Gand, 1er septembre 2000, T. Not., 2001, p. 512.

2. Décision du Tribunal de première instance deLiège, 25 avril 2006, Rec. gén. enr. not.,2006, p. 320.