Toggle Menu
1 Avocat(s) expérimenté(s)
en Droit du travail
en Droit du travail
  • R Rédacteur
  • F Formation
Testez gratuitement pendant 1 mois sans engagement
Tous nos articles scientifiques ont été lus
199 365 fois le mois dernier
20 616 articles lus en droit immobilier
46 391 articles lus en droit des affaires
26 003 articles lus en droit de la famille
40 884 articles lus en droit pénal
16 597 articles lus en droit du travail
Vous êtes avocat et vous voulez vous aussi apparaître sur notre plateforme?  Cliquez ici
Testez gratuitement pendant 1 mois sans engagement
Vous êtes avocat et vous voulez vous aussi apparaître sur notre plateforme?  Cliquez ici
image article

Débat citoyen en soutien des revendications des gilets jaunes - le 22 janvier 2019 à 15h00 à Silenrieux

DROIT DU TRAVAIL

Astuces et Conseils

22 Septembre 2015

L’employeur doit-il verser une rémunération lorsque le travailleur à l’obligation de répondre aux appels téléphoniques éventuels de l’employeur sans devoir se trouver sur son lieu de travail ?

Rémunération - Service de garde - contrepartie - Appels téléphoniques

Cette page a été vue
200
fois
dont
11
le mois dernier.

L'article 20,3° de la loi du 3 juillet 1978 relative aux contrats de travail impose à l'employeur de payer la rémunération du travailleur aux conditions, au temps et aux lieux convenus.

La notion de rémunération renvoie au salaire payé en espèce auquel le travailleur a droit en raison de son engagement.

Cela étant dit, la rémunération des heures de garde inactive, au cours desquelles le travailleur a l'obligation de répondre aux appels éventuels de l'employeur sans devoir ni se trouver en un lieu précis ni accomplir effectivement ses tâches habituelles de travail, ne doit pas être équivalente à celle des heures de travail effectif.

__________________

Cass. (3e ch.), 6 juin 2011 (B.F. / Sun Microsystems Belgium), J.L.M.B., 2012, liv. 3.