Toggle Menu
1 Avocat(s) expérimenté(s)
en Droit pénal
en Droit pénal
  • R Rédacteur
  • F Formation
Testez gratuitement pendant 1 mois sans engagement
Tous nos articles scientifiques ont été lus
95 250 fois le mois dernier
8 697 articles lus en droit immobilier
19 678 articles lus en droit des affaires
11 880 articles lus en droit de la famille
23 684 articles lus en droit pénal
4 215 articles lus en droit du travail
Vous êtes avocat et vous voulez vous aussi apparaître sur notre plateforme?  Cliquez ici
Testez gratuitement pendant 1 mois sans engagement
Vous êtes avocat et vous voulez vous aussi apparaître sur notre plateforme?  Cliquez ici

DROIT PENAL

Droit pénal spécial

6 Juillet 2014

L'abus de confiance

Les sanctions de l'abus de confiance  (5/5)

Cette page a été vue
9419
fois
dont
244
le mois dernier.

L’auteur d’un abus de confiance encourt une peine d’emprisonnement d’un mois à cinq ans et une amende de vingt-six à cinq cents euros 18. De plus, le coupable pourra être condamné à certaines interdictions.

La tentative d’abus de confiance n’est pas punissable. En effet, en ce qui concerne les délits, la tentative n’est répréhensible que si le Code pénal le prévoit expressément. Ce qui n’est pas le cas ici.

________________________________________________________________________________________

Vous avez reçu une convocation de la police pour une audition ( Salduz ) car vous êtes suspecté d’avoir commis une infraction ;Vous êtes inculpé par le juge d’instruction dans le cadre d’une infraction et ce dernier vous met en détention préventive à la prison ;Vous êtes cité devant le tribunal de police ou le tribunal correctionnel ;Vous êtes victime d’une infraction ; 

 « Un avocat, c’est quelqu’un qu’il faut voir avant pour éviter les ennuis après »  PLUS D'INFOS, CLIQUEZ ICI

_______________________________________________________________________________________

Ne donneront lieu qu’à des réparations civiles, les abus de confiance commis entre époux, par un veuf ou une veuve, par des descendants au préjudice de leurs ascendants, par des ascendants au préjudice de leurs descendants ou par des alliés aux mêmes degrés. Toutefois, deux remarques doivent être apportées. D’une part, les participants à l’infraction ne peuvent bénéficier de cette atténuation légale. D’autre part, cette atténuation ne joue pas si l’abus de confiance a été commis au préjudice d’une personne vulnérable en raison de son âge, d’un état de grossesse, d’une maladie, d’une infirmité ou d’une déficience physique ou mentale 19.

_______________

18. Article 491, alinéa 1er du Code pénal.

19. Articles 492 et 462 du Code pénal.

Paolo CRISCENZO

Avocat pénaliste
R F
Plaide dans les arrondissements judicaires suivants : à BRUXELLES - NAMUR -LIEGE - MONS - CHARLEROI