Toggle Menu
1 Avocat(s) expérimenté(s)
en Droit pénal
en Droit pénal
  • R Rédacteur
  • F Formation
Testez gratuitement pendant 1 mois sans engagement
Tous nos articles scientifiques ont été lus
135 856 fois le mois dernier
15 136 articles lus en droit immobilier
28 103 articles lus en droit des affaires
17 214 articles lus en droit de la famille
27 227 articles lus en droit pénal
11 963 articles lus en droit du travail
Vous êtes avocat et vous voulez vous aussi apparaître sur notre plateforme?  Cliquez ici
Testez gratuitement pendant 1 mois sans engagement
Vous êtes avocat et vous voulez vous aussi apparaître sur notre plateforme?  Cliquez ici
image article

La 5G à Bruxelles, nouvelle menace pour notre santé !

DROIT PENAL

Droit pénal général

12 Mars 2014

Le droit pénal général

Introduction au droit pénal général  (1/9)

Cette page a été vue
3065
fois
dont
25
le mois dernier.

Le droit pénal général constitue une des deux grandes parties du droit pénal. La seconde étant le droit pénal spécial. Le droit pénal général contient les règles qui, sauf dispositions contraires, vont s’appliquer à toutes les infractions du droit pénal belge. Ces infractions forment le droit pénal spécial.

La plupart des normes de droit pénal général se trouvent dans le livre Ier du Code pénal. C’est dans ce livre que l’on retrouve les dispositions consacrées aux différentes peines, à la participation criminelle, à la récidive ou encore aux principes fondamentaux sur lesquels repose le droit pénal. Par exemple, l’article 2 du Code pénal contient l’adage nullum crimen, nulla poena sine lege qui consacre le principe de la légalité des délits et des peines en vertu duquel une personne ne peut être poursuivie et condamnée pour une infraction qui n’était pas prévue par la loi avant que l’infraction ne soit commise.

Bien que le livre I er du Code pénal en soit la source principale, le droit pénal général intègre également plusieurs lois complémentaires. Il en est ainsi des lois sur les circonstances atténuantes 1 et sur la suspension, le sursis et la probation 2.

_______________

1. Loi du 4 octobre 1867 sur les circonstances atténuantes.

2. Loi du 29 juin 1964 sur la suspension, le sursis et la probation.