Toggle Menu
2 Avocat(s) expérimenté(s)
en Droit immobilier
en Droit immobilier
  • R Rédacteur
  • F Formation
Testez gratuitement pendant 1 mois sans engagement
Tous nos articles scientifiques ont été lus
224 335 fois le mois dernier
25 257 articles lus en droit immobilier
55 315 articles lus en droit des affaires
32 332 articles lus en droit de la famille
46 415 articles lus en droit pénal
21 112 articles lus en droit du travail
Vous êtes avocat et vous voulez vous aussi apparaître sur notre plateforme?  Cliquez ici
Testez gratuitement pendant 1 mois sans engagement
Vous êtes avocat et vous voulez vous aussi apparaître sur notre plateforme?  Cliquez ici
image article

CONFERENCE le 27 février 2019 à 14H00 : La crise citoyenne dans le fonctionnement des institutions en Belgique: réflexions profondes pour le changement

DROIT IMMOBILIER

Astuces et Conseils

24 Septembre 2015

Dans quel cas le maître de l'ouvrage peut-il demander le remplacement de l’entrepreneur?

Exécution en nature - résolution judiciaire - Option du créancier - Remplacement judiciaire - Provision à charge du débiteur - Comm Mons 3 février 2004 - article 1184 du Code civil

Cette page a été vue
367
fois
dont
13
le mois dernier.

Le contrat d’entreprise est soumis au droit commun des contrats synallagmatiques, de telle sorte qu’en cas d’inexécution du contrat par l’entrepreneur, le maître de l’ouvrage dispose d’une option entre la résolution du contrat ou l’exécution forcée de celui-ci, en nature ou par équivalent.

Lorsqu’il n’y a qu’une partie des prestations effectuées par l’entrepreneur qui est mise en cause, la résolution judiciaire ne se justifie pas. Dans ces conditions, la sanction de l’inexécution des obligations de l’entrepreneur consistera en une exécution forcée du contrat par l’entrepreneur. Toutefois, l’exécution forcée pourra être écartée lorsque le maître de l’ouvrage a perdu, pour des raisons valables, toute confiance dans les compétences de l’entrepreneur. Dans ce cas, ce dernier sera condamné à verser au maître de l’ouvrage la somme nécessaire pour faire effectuer les travaux par un autre entrepreneur.

_____________________________

Comm. Mons, 3 février 2004, R.G.D.C., 2004, p. 217.