Toggle Menu
2 Avocat(s) expérimenté(s)
en Droit immobilier
en Droit immobilier
  • R Rédacteur
  • F Formation
Testez gratuitement pendant 1 mois sans engagement
Tous nos articles scientifiques ont été lus
146 849 fois le mois dernier
18 816 articles lus en droit immobilier
31 520 articles lus en droit des affaires
20 564 articles lus en droit de la famille
29 323 articles lus en droit pénal
13 831 articles lus en droit du travail
Vous êtes avocat et vous voulez vous aussi apparaître sur notre plateforme?  Cliquez ici
Testez gratuitement pendant 1 mois sans engagement
Vous êtes avocat et vous voulez vous aussi apparaître sur notre plateforme?  Cliquez ici
image article

La 5G à Bruxelles, nouvelle menace pour notre santé !

DROIT IMMOBILIER

Astuces et Conseils

11 Juin 2015

#63 : Droit de la construction

Droit de la construction - contrat d'entreprise - résiliation - indemnité

Cette page a été vue
176
fois
dont
1
le mois dernier.

Lorsqu’un maître de l’ouvrage fait appel aux services d’un entrepreneur, ils signent un contrat d’entreprise portant sur les travaux à réaliser. La loi autorise le maître de l’ouvrage à résilier unilatéralement ce contrat pour autant qu’il dédommage l’entrepreneur de toutes ses dépenses et de tous ses travaux, ainsi que de son manque à gagner.

Si l’entrepreneur a indéniablement droit à cette indemnisation, il ne peut la réclamer n’importe quand. Il doit agir en temps utile et prévenir le maître de l’ouvrage des mesures et sanctions qu’il envisage en cas de non-paiement.

Cela a pour conséquence qu’un entrepreneur qui réclame son indemnité plus de quatre mois après la rupture du contrat et qui n’avait plus de contact avec le maître de l’ouvrage entre-temps, abuse de son droit à être indemnisé. Pareil abus peut être sanctionné par le rejet de la demande d’indemnisation introduite par l’entrepreneur.

___________________

Arrêt de la Cour d’appel de Liège, 10 novembre 2010, J.L.M.B., 2012/5, p. 209.