Toggle Menu
4 Avocat(s) expérimenté(s)
en Droit des affaires
en Droit des affaires
  • R Rédacteur
  • F Formation
Testez gratuitement pendant 1 mois sans engagement
Tous nos articles scientifiques ont été lus
199 365 fois le mois dernier
20 616 articles lus en droit immobilier
46 391 articles lus en droit des affaires
26 003 articles lus en droit de la famille
40 884 articles lus en droit pénal
16 597 articles lus en droit du travail
Vous êtes avocat et vous voulez vous aussi apparaître sur notre plateforme?  Cliquez ici
Testez gratuitement pendant 1 mois sans engagement
Vous êtes avocat et vous voulez vous aussi apparaître sur notre plateforme?  Cliquez ici
image article

Débat citoyen en soutien des revendications des gilets jaunes - le 22 janvier 2019 à 15h00 à Silenrieux

DROIT DES AFFAIRES

Astuces et Conseils

11 Juin 2015

#56 : Droit des sociétés

Droit des sociétés - cession action - droit de préemption

Cette page a été vue
298
fois
dont
17
le mois dernier.

En règle, les actionnaires d’une société anonyme peuvent librement disposer de leurs actions. Cette faculté de céder ses actions est une des caractéristiques de la société anonyme.

Toutefois, les actionnaires peuvent décider de restreindre leur liberté en prévoyant notamment un droit de préemption en faveur de tous les actionnaires ou d'une partie de ces derniers. Ce droit de préemption permet aux actionnaires déjà en place de racheter les actions d’un actionnaire, qui désire les vendre, en priorité par rapport aux tiers. De la sorte, l’actionnaire qui cède ses titres doit d’abord les proposer aux autres actionnaires. Si ces derniers ne les achètent pas, il peut les offrir à d’autres personnes.

En cas de violation de ce droit de préemption, les bénéficiaires peuvent obtenir des dommages et intérêts ou l’annulation de la vente selon que le tiers acquéreur est de bonne ou de mauvaise foi. Dans ce dernier cas, les bénéficiaires peuvent même obtenir du juge qu’il opère la vente des titres à leur profit pour autant qu’ils aient manifesté leur volonté d’exercer leur droit de préférence.

 _______________

Arrêt de la Cour d’appel de Liège, 7 juin 2012, J.L.M.B., 2013/29, p. 1495.