Toggle Menu
2 Avocat(s) expérimenté(s)
en Droit immobilier
en Droit immobilier
  • R Rédacteur
  • F Formation
Testez gratuitement pendant 1 mois sans engagement
Tous nos articles scientifiques ont été lus
42 356 fois le mois dernier
4 931 articles lus en droit immobilier
8 686 articles lus en droit des affaires
5 520 articles lus en droit de la famille
10 378 articles lus en droit pénal
2 322 articles lus en droit du travail
Vous êtes avocat et vous voulez vous aussi apparaître sur notre plateforme?  Cliquez ici
Testez gratuitement pendant 1 mois sans engagement
Vous êtes avocat et vous voulez vous aussi apparaître sur notre plateforme?  Cliquez ici
image article

Action en justice : tests PCR et vaccins covid19

DROIT IMMOBILIER

Bail

16 Aout 2014

Les aspects financiers du bail de résidence principale

Présentation des aspects financiers du bail de résidence principale  (1/4)

Cette page a été vue
1367
fois
dont
1
le mois dernier.

Le bail de résidence principale est un contrat onéreux qui porte sur un immeuble servant d'habitation au locataire. Cependant, le loyer n'est pas le seul aspect financier de ce contrat. D'autres éléments doivent être pris en compte par les parties.

D'un point de vue fiscal, l'immeuble loué génère des revenus au bailleur qui doit s'acquitter du précompte immobilier. Le législateur a instauré un système d'avantages fiscaux qui doit bénéficier, au final, au locataire, si ce dernier répond aux conditions fixées par a loi.

Un autre élément important est la garantie locative. Constitué par le locataire, elle vise à prémunir le bailleur contre les inexécutions du contrat par le preneur. D'ailleurs, le bailleur jouit d'un privilège sur la somme déposée par le locataire sur le compte bancaire.

Enfin, le fait d'occuper les lieux génère inévitablement des dépenses. Qu'elles soient de consommation ou d'entretien, le sort de ces charges locatives doit être réglé par les parties. Les charges acquittées par le locataire sont généralement déterminées selon deux systèmes : le système forfaitaire ou celui des dépenses réelles.

Cet article ne portera pas sur le loyer qui a déjà fait l'objet d'un autre article.