Toggle Menu
5 Avocat(s) expérimenté(s)
en Droit immobilier
en Droit immobilier
  • R Rédacteur
  • F Formation
Testez gratuitement pendant 1 mois sans engagement
Tous nos articles scientifiques ont été lus
161 098 fois le mois dernier
16 317 articles lus en droit immobilier
39 887 articles lus en droit des affaires
22 588 articles lus en droit de la famille
34 353 articles lus en droit pénal
11 737 articles lus en droit du travail
Vous êtes avocat et vous voulez vous aussi apparaître sur notre plateforme?  Cliquez ici
Testez gratuitement pendant 1 mois sans engagement
Vous êtes avocat et vous voulez vous aussi apparaître sur notre plateforme?  Cliquez ici

DROIT IMMOBILIER

Bail

7 Avril 2014

image article

La révision du loyer d'un bail commercial

Le loyer du bail commercial  (1/6)

Cette page a été vue
1129
fois
dont
42
le mois dernier.

Le loyer d’un bail commercial est fixé librement par les parties. La loi n’impose pas de seuils plancher ou plafond. Le montant du loyer dépend donc de la négociation entre le bailleur et le preneur, du prix du marché et des caractéristiques du bien loué. Ce montant ne doit pas nécessairement être fixe. Les parties peuvent prévoir un loyer progressif avec le temps 1 ou un loyer dont le montant est déterminé par le chiffre d’affaires réalisé par le locataire.

Sans que cela n’empêche les parties d’y déroger, il est d’usage que le loyer soit payé trimestriellement ou même annuellement 2.

En raison de circonstances qui peuvent être de natures très diverses, les parties ou l’une d’entre elles peuvent désirer une modification du loyer. Il peut s’agir d’un ajustement en rapport avec la valeur du bien loué, qui a augmenté, ou encore d’une diminution du loyer demandée par le preneur. Quoi qu’il en soit, les parties peuvent procéder à la révision du loyer amiablement ou judiciairement.

_______________

1. H. De Page, Traité élémentaire de droit civil, Bruxelles, Bruylant, 1972, t. IV, n° 785.

2. G. Benoit, C. Delforge, P. Jadoul, G. Rommel et M. Vlies, Le bail commercial, Bruxelles, La charte, 2008, p. 125.