Toggle Menu
1 Avocat(s) expérimenté(s)
en Droit des affaires
en Droit des affaires
  • R Rédacteur
  • F Formation
Testez gratuitement pendant 1 mois sans engagement
Tous nos articles scientifiques ont été lus
56 309 fois le mois dernier
5 074 articles lus en droit immobilier
13 330 articles lus en droit des affaires
7 310 articles lus en droit de la famille
14 327 articles lus en droit pénal
2 358 articles lus en droit du travail
Vous êtes avocat et vous voulez vous aussi apparaître sur notre plateforme?  Cliquez ici
Testez gratuitement pendant 1 mois sans engagement
Vous êtes avocat et vous voulez vous aussi apparaître sur notre plateforme?  Cliquez ici
image article

Action en justice : tests PCR et vaccins covid19

DROIT DES AFFAIRES

Astuces et Conseils

9 Octobre 2015

Un écrit émanant du contribuable peut-il valoir comme moyen de preuve pour établir l'existence et le montant de la dette d'impôt ?

Impôts - IPP - Revenus des personnes physiques - Mode de preuve - Présomptions - écrit émanant du contribuable

Cette page a été vue
305
fois
dont
1
le mois dernier.

L'administration peut avoir recours à tous les moyens de preuve admis par le droit commun pour établir l'existence et le montant de la dette d'impôt.

Ainsi, l’administration peut produire licitement un acte écrit émanant du contribuable. Cet acte écrit n'aura toutefois pas la même force probante que l'écrit en droit civil. En effet, il constituera seulement une preuve de la reconnaissance, par le redevable, du fait que l'acte mentionne et la preuve du contraire pourra toujours être administrée par toutes voies de droit, comme pour toute reconnaissance émanant de lui.

_______________

Cour d'appel Mons (6e chambre), 25 octobre 2013, J.L.M.B., 2015/2, pp. 78-81.