Toggle Menu

3 Avocat(s) expérimenté(s)

en Droit pénal

en Droit pénal

  • R Rédacteur
  • F Formation
Testez gratuitement pendant 1 mois sans engagement
Tous nos articles scientifiques ont été lus
192 966 fois le mois dernier
18 271 articles lus en droit immobilier
47 536 articles lus en droit des affaires
27 098 articles lus en droit de la famille
40 594 articles lus en droit pénal
14 724 articles lus en droit du travail
Vous êtes avocat et vous voulez vous aussi apparaître sur notre plateforme?  Cliquez ici
Testez gratuitement pendant 1 mois sans engagement
Vous êtes avocat et vous voulez vous aussi apparaître sur notre plateforme?  Cliquez ici

DROIT PENAL

Astuces et conseils

17 Juin 2015

image article

#152 : Prise de photographie

Prise de photographies - délit de presse

Cette page a été vue
108
fois
dont
1
le mois dernier.

Le fait de prendre des photographies à l'occasion de funérailles privées organisées dans la plus stricte intimité revêt un caractère fautif et dommageable en ce qu'il aboutit à l'exhibition de la douleur personnelle, voire à l'identification, des proches. La publication de ces photographies revêt aussi un caractère fautif et dommageable.

Cela étant, la diffusion de photographies prises lors de funérailles privées ne constitue pas une opinion ou une pensée. Par conséquent, pareille diffusion ne constitue pas un délit de presse et l'action qui tend à la réparation du préjudice qu'elle a causé ne doit pas être communiquée au ministère public.

A cet égard, il y a lieu de noter que plusieurs conditions doivent être réunies pour qu'une infraction soit qualifiée de délit de presse. D’une part, un élément intellectuel (manifestation d'une pensée, expression d'une opinion abusive ou illicite, abus de la liberté d'expression) et, d’autre part, un élément matériel (écrit imprimé, reproduit et publié).

_______________________

Tribunal civil Brabant wallon (1ère chambre), 16 octobre 2014, J.L.M.B., 2014/41, pp. 1981-1987.