Toggle Menu
2 Avocat(s) expérimenté(s)
en Droit des affaires
en Droit des affaires
  • R Rédacteur
  • F Formation
Testez gratuitement pendant 1 mois sans engagement
Tous nos articles scientifiques ont été lus
59 097 fois le mois dernier
5 988 articles lus en droit immobilier
13 709 articles lus en droit des affaires
7 720 articles lus en droit de la famille
14 632 articles lus en droit pénal
3 266 articles lus en droit du travail
Vous êtes avocat et vous voulez vous aussi apparaître sur notre plateforme?  Cliquez ici
Testez gratuitement pendant 1 mois sans engagement
Vous êtes avocat et vous voulez vous aussi apparaître sur notre plateforme?  Cliquez ici
image article

Action en justice : tests PCR et vaccins covid19

DROIT DES AFFAIRES

Astuces et Conseils

17 Juin 2015

#149 : Responsabilité civile - Assurance - Dément - Limitation de responsabilité

Responsabilité civile - Assurance - Dément - Limitation de responsabilité

Cette page a été vue
349
fois
dont
1
le mois dernier.

L’article 1386bis du Code civil déroge au principe de la réparation intégrale en ce qu’il prévoit que lorsqu’une personne se trouvant en état de démence, ou dans un état grave de déséquilibre mental ou de débilité mentale la rendant incapable du contrôle de ses actions, cause un dommage à autrui, le juge peut la condamner à tout ou partie de la réparation à laquelle elle serait astreinte si elle avait le contrôle de ses actes.

Dans ce cas, le juge statue selon l'équité, tenant compte des circonstances et de la situation des parties.

L'article 1386bis du Code civil est toutefois strictement personnel au dément. Il en résulte que si la responsabilité du dément est couverte par un assureur, ce dernier ne peut invoquer l’article 1386bis pour limiter son obligation de réparer le dommage causé et ce, même si le demandeur est un assureur loi qui est subrogé dans les droits de la victime.


___________________________

Liège, 9 janvier 2014, J.L.M.B., 2014/42, p. 2025.