Toggle Menu
2 Avocat(s) expérimenté(s)
en Droit immobilier
en Droit immobilier
  • R Rédacteur
  • F Formation
Testez gratuitement pendant 1 mois sans engagement
Tous nos articles scientifiques ont été lus
149 356 fois le mois dernier
17 108 articles lus en droit immobilier
30 854 articles lus en droit des affaires
23 385 articles lus en droit de la famille
31 955 articles lus en droit pénal
11 882 articles lus en droit du travail
Vous êtes avocat et vous voulez vous aussi apparaître sur notre plateforme?  Cliquez ici
Testez gratuitement pendant 1 mois sans engagement
Vous êtes avocat et vous voulez vous aussi apparaître sur notre plateforme?  Cliquez ici

DROIT IMMOBILIER

Saisies immobilières

18 Avril 2014

image article

Les conditions d'une saisie immobilière

Présentation des conditions requises pour une saisie immobilière  (1/5)

Cette page a été vue
2017
fois
dont
81
le mois dernier.

Les saisies ont pour but de permettre l'exécution des décisions de justice. C'est particulièrement le cas des saisies-exécution qui servent à faire vendre les biens sur lesquels elles portent afin de payer le créancier qui a initié ou rejoint la procédure en cours. Avant cela, les saisies conservatoires peuvent geler les biens saisis, c'est-à-dire empêcher leur propriétaire de les dissiper hors du champ d'action de ses créanciers.

Qu'elles soient conservatoires ou d'exécution, les saisies ne peuvent être pratiquées sans le respect de certaines règles. Le législateur a ainsi fixé des conditions qui doivent nécessairement être remplies pour qu'une saisie, immobilière en l'espèce, puisse valablement porter sur les biens d'un débiteur.

Traditionnellement, on classe ces conditions en quatre groupes. Les premières ont trait au créancier saisissant. Les secondes portent sur la créance qui justifie la pratique d'une saisie. Ensuite, le créancier doit pouvoir se prévaloir d'un titre pour pratiquer la saisie. Enfin, des conditions sont également à trouver dans le chef du débiteur saisi.