Toggle Menu
2 Avocat(s) expérimenté(s)
en Droit immobilier
en Droit immobilier
  • R Rédacteur
  • F Formation
Testez gratuitement pendant 1 mois sans engagement
Tous nos articles scientifiques ont été lus
215 876 fois le mois dernier
23 797 articles lus en droit immobilier
54 149 articles lus en droit des affaires
29 852 articles lus en droit de la famille
50 628 articles lus en droit pénal
18 737 articles lus en droit du travail
Vous êtes avocat et vous voulez vous aussi apparaître sur notre plateforme?  Cliquez ici
Testez gratuitement pendant 1 mois sans engagement
Vous êtes avocat et vous voulez vous aussi apparaître sur notre plateforme?  Cliquez ici
image article

La 5G à Bruxelles, nouvelle menace pour notre santé !

DROIT IMMOBILIER

Construction

2 Aout 2014

La sous-traitance dans le domaine de la construction

Présentation de la sous traitance  (1/4)

Cette page a été vue
3471
fois
dont
118
le mois dernier.

Le contrat de sous-traitance est un contrat par lequel l'entrepreneur charge, en contrepartie d'un certain prix, un sous-traitant de réaliser un travail en lui laissant le droit de déterminer les moyens de la réalisation et de la direction de la partie du chantier sous-traitée 1.

En principe, le fait que l'entrepreneur fasse appel à un ou plusieurs sous-traitants n'a pas d'impact sur le contrat d'entreprise conclu avec le maître de l'ouvrage. Ce constat peut néanmoins varier lorsque ce dernier intervient dans le choix des sous-traitants.

Le contrat de sous-traitance est également un contrat d'entreprise qui est régi par les mêmes normes que le contrat principal. Néanmoins, la qualité des parties génère quelques aménagements quant à leurs obligations respectives.

Enfin, la relation entre le sous-traitant et le maître de l'ouvrage est particulière car aucun contrat n'a été conclu entre eux. Si des mécanismes permettent de les rapprocher, il faut constater qu'il existe une dysmétrie en faveur du sous-traitant.

_______________

1. B. Louveaux, « Inédits du droit de la construction », J.L.M.B., 2001, p. 295.