Toggle Menu
1 Avocat(s) expérimenté(s)
Près de chez vous
  • R Rédacteur
  • F Formation
Testez gratuitement pendant 1 mois sans engagement
Tous nos articles scientifiques ont été lus
135 856 fois le mois dernier
15 136 articles lus en droit immobilier
28 103 articles lus en droit des affaires
17 214 articles lus en droit de la famille
27 227 articles lus en droit pénal
11 963 articles lus en droit du travail
Vous êtes avocat et vous voulez vous aussi apparaître sur notre plateforme?  Cliquez ici
Testez gratuitement pendant 1 mois sans engagement
Vous êtes avocat et vous voulez vous aussi apparaître sur notre plateforme?  Cliquez ici

AGENTS IMMOBILIERS


Le contrat conclu par un agent immobilier   (5/5)

Cette page a été vue
241
fois
dont
14
le mois dernier.

Le Code de déontologie prévoit que, préalablement à l'acceptation de toute mission, l'agent immobilier doit proposer à son commettant potentiel un projet écrit de convention adapté à l'exercice de la mission qui pourrait lui être confiée par le commettant potentiel. Ce projet doit être conforme aux normes applicables et stipuler de manière claire et non ambiguë les obligations des parties, en particulier en ce qui concerne le mode de calcul et de paiement des honoraires. L'agent immobilier doit veiller à attirer l'attention de son cocontractant potentiel sur les éléments essentiels du contrat de courtage ou de gestion qu'il lui propose de conclure 13.

Un arrêté royal porte spécifiquement sur les contrats conclus par les agents immobiliers. Il prévoit expressément que les contrats conclus entre les agents immobiliers et les consommateurs doivent faire l'objet d'un acte écrit. Ces contrats doivent notamment mentionner précisément la mission de l'agent immobilier et l'étendue de ses pouvoirs, le tarif à payer par le consommateur, la durée du contrat et contenir une clause de renonciation, par laquelle le consommateur a le droit de renoncer sans frais au contrat dans les sept jours ouvrables. Quant à la durée du contrat, elle ne peut être supérieure à six mois si l'agent immobilier bénéficie de l'exclusivité 14.

Si le contrat est conclu par une personne qui n'a pas satisfait aux conditions légales d'accès à la profession et du port de titre d'agent immobilier, la convention est frappée de nullité absolue. Par contre, le contrat peut être valablement conclu par un employé d'une société de courtage immobilier, lui-même n'étant pas inscrit à l'Institut, pour autant qu'il ne se soit pas prévalu du titre d'agent immobilier 15.

Il est important de rappeler que les contrats conclus par l'agent immobilier doivent respecter les règles en matière de protection des consommateurs.

_______________

13. Article 8 du code de déontologie de l'Institut professionnel des agents immobiliers (14 septembre 2006).

14. Article 2 de l'arrêté royal du 12 janvier 2007 relatif à l'usage de certaines clauses dans les contrats d'intermédiaire d'agents immobiliers.

15. Tribunal civil de Bruxelles, 2 mai 2010, J.L.M.B., 2012, p. 1440.

Les derniers bon à savoir

3 Octobre 2016

La convention de vente conclue entre l’agent immobilier et le vendeur propriétaire conclue au domicile de ce dernier

Que doit contenir la convention de vente conclue entre un agent immobilier et un vendeur-propriétaire signée au domicile de ce dernier ? Quelles seront les conséquences en cas de clause ne respectant pas la loi sur les pratiques du commerce et la protection du consommateur ? Le vendeur pourrait-il annuler la vente conclue entre l'agent immobilier et un acquéreur ?

Lire plus...

26 Septembre 2016

Convention permettant à l'agent immobilier soit de lever l'option, soit de la céder

Dans le cadre d'une promesse de vente, les vendeurs et l'agent immobilier peuvent convenir d'un contrat dans lequel ce dernier peut soit lever l'option et devenir acquéreur du bien, soit céder celle-ci et recevoir une commission si un prix supérieur est obtenu. Dans ce dernier cas, les vendeurs doivent reconnaître la cession pour que la vente leur soit opposable, conformément à l'article 1690 alinéa 2 du Code civil. S'ils ratifient la convention de vente, ils reconnaissent de facto la cession et doivent en supporter toutes les conséquences, à savoir notamment la formation du contrat de vente.

Lire plus...

Retrouvez tous les bons à savoir