Toggle Menu
2 Avocat(s) expérimenté(s)
en Droit de la famille
en Droit de la famille
  • R Rédacteur
  • F Formation
Testez gratuitement pendant 1 mois sans engagement
Tous nos articles scientifiques ont été lus
59 574 fois le mois dernier
6 020 articles lus en droit immobilier
14 061 articles lus en droit des affaires
7 563 articles lus en droit de la famille
15 041 articles lus en droit pénal
3 199 articles lus en droit du travail
Vous êtes avocat et vous voulez vous aussi apparaître sur notre plateforme?  Cliquez ici
Testez gratuitement pendant 1 mois sans engagement
Vous êtes avocat et vous voulez vous aussi apparaître sur notre plateforme?  Cliquez ici
image article

Action en justice : tests PCR et vaccins covid19

DROIT DE LA FAMILLE

Droit pénal familial

17 Février 2014

Le droit pénal de la famille

L'abandon d'enfant dans le besoin  (3/6)

Cette page a été vue
5837
fois
dont
76
le mois dernier.

L'article 424 du Code pénal 10 dispose que l'abandon d'un enfant mineur dans le besoin est une infraction pénale. En effet, l'article 424 prévoit que seront punis d'un emprisonnement de huit jours à six mois et d'une amende de cinquante euros à cinq cents euros, les père ou mère ou les adoptants qui abandonnent leur enfant dans le besoin, qui refusent de le reprendre ou qui refusent de payer son entretien lorsqu'ils l'ont confié à un tiers ou qu'il a été confié à un tiers par décision judiciaire. 11

Il est important de souligner que l'abandon d'enfant dans le besoin ne peut être sanctionné qu'à l'auteur qui a la qualité de père ou de mère (légal ou adoptif). De sorte que, l'enfant naturel non reconnu ne pourrait pas considérer qu'un de ses parents l'abandonne dans un état de besoin. 12

Contrairement à l'abandon de famille, l'abandon d'enfant est plus restreint puisqu'il ne vise que l'enfant, et non les ascendants ou le conjoint. De surcroit, pour qu'il y ait abandon d'enfant, il n'est pas nécessaire qu'il y ait une décision judiciaire indiquant l'état de besoin de l'enfant, et cet abandon ne requiert aucun délai. Par conséquent, il ne doit pas avoir duré au minimum deux mois.

Pour qu'il y ait infraction pénale, et donc application de l'article 424 du Code pénal, l'enfant doit avoir été abandonné dans un état de besoin. Ce besoin peut être de plusieurs sortes, il peut s'agir d'un besoin physique, alimentaire ou moral.

Le tribunal compétent est le tribunal correctionnel du domicile de l'enfant ou de son parent.

Comme pour l'abandon de famille, le législateur a prévu qu'en cas de seconde condamnation pour abandon d'enfant dans le besoin, commis dans un délai de cinq ans à compter de la première, les peines seront doublées. 13

________________

10. Le délit d'abandon d'enfant a été introduit par la loi du 15 mai 1912 sur la protection de l'enfance. Cet article a subi des modifications suite à l'adoption de la loi du 28 novembre 2000 sur la protection pénale des mineurs.

11. Article 424 du Code pénal.

12. En effet, le parent naturel condamné à payer une pension alimentaire non déclarative de filiation peut se faire condamner pour abandon de famille mais pas pour abandon d'enfant.

13. Article 424, alinéa 3 du Code pénal.