Toggle Menu
2 Avocat(s) expérimenté(s)
en Droit de la famille
en Droit de la famille
  • R Rédacteur
  • F Formation
Testez gratuitement pendant 1 mois sans engagement
Tous nos articles scientifiques ont été lus
199 365 fois le mois dernier
20 616 articles lus en droit immobilier
46 391 articles lus en droit des affaires
26 003 articles lus en droit de la famille
40 884 articles lus en droit pénal
16 597 articles lus en droit du travail
Vous êtes avocat et vous voulez vous aussi apparaître sur notre plateforme?  Cliquez ici
Testez gratuitement pendant 1 mois sans engagement
Vous êtes avocat et vous voulez vous aussi apparaître sur notre plateforme?  Cliquez ici
image article

Débat citoyen en soutien des revendications des gilets jaunes - le 22 janvier 2019 à 15h00 à Silenrieux

DROIT DE LA FAMILLE

Astuces et conseils

12 Juin 2015

#90 : Droit d’hébergement

Droit d'hébergement

Cette page a été vue
198
fois
dont
4
le mois dernier.

En vertu de l'article 374, § 2, du Code civil, le tribunal examine prioritairement, à la demande d'un des parents au moins, la possibilité de fixer l'hébergement de l'enfant de manière égalitaire entre ses parents.

Le juge ne décide de fixer un hébergement non égalitaire que s'il estime que l'hébergement égalitaire n'est pas la formule la plus appropriée.

Il est important de souligner que même si la loi du 18 juillet 2006 est motivée par le désir de « privilégier » l'hébergement égalitaire, il n’en demeure pas moins que le tribunal recherche en tout état de cause la formule la plus appropriée en tenant compte des circonstances concrètes de la cause et de l'intérêt de l'enfant.

Il n'est donc pas correct de considérer que l'hébergement égalitaire sera appliqué dès qu’il n’y a pas de contre-indications. Au contraire, il convient également de convaincre « en positif » qu'il y a un intérêt pour l'enfant à passer à cette formule égalitaire.

_______________________

Cour d'appel de Bruxelles (ch. jeun.), 25/11/2013, R.T.D.F., 2014/2, pp. 410-422.