Toggle Menu
1 Avocat(s) expérimenté(s)
Près de chez vous
  • R Rédacteur
  • F Formation
Testez gratuitement pendant 1 mois sans engagement
Tous nos articles scientifiques ont été lus
135 856 fois le mois dernier
15 136 articles lus en droit immobilier
28 103 articles lus en droit des affaires
17 214 articles lus en droit de la famille
27 227 articles lus en droit pénal
11 963 articles lus en droit du travail
Vous êtes avocat et vous voulez vous aussi apparaître sur notre plateforme?  Cliquez ici
Testez gratuitement pendant 1 mois sans engagement
Vous êtes avocat et vous voulez vous aussi apparaître sur notre plateforme?  Cliquez ici

REVUE DE PRESSE

2 Novembre 2019

La légitime défense invoquée par un prévenu qui nie l'évidence des faits filmés par un témoin.

Cette page a été vue
41
fois
Revue de presse

Revue de presse

Revue de presse

Revue de presse

Revue de presse

Les faits1 remontent au 27 avril 2017 alors que q'une famille revenait d'un mariage. Ils se trouvaient à bord d'un véhicule et ont évité de justesse un piéton, que l'on nomme Monsieur X. Le fils de la famille a ouvert la fenêtre de son véhicule et lui a indiqué qu'il devait être prudent à l'avenir.

Suite à cette réaction, Monsieur X monte dans sa voiture avec des amis et suit cette famille sur une courte distance. Arrivé à destination, Monsieur X projette le père de famille à terre en lui donnant des coups de pieds. 

Le fils réagit pour repousser Monsieur X, l'agreseur, en lui donnant des coups de poing. Les faits ont été filmés par un témoin.

Alors que le film a été projeté lors de l'audience devant le Tribunal Correctionnel duquel ressortait clairement la culpabilité de Moniseur X, ce dernier prétend avoir  été agressé en premier; la contradiction flagrante des faits a déplu fortement au juge.

Le Procureur du Roi estime qu'on est typiquement dans les conditions de la légitime défense pour le fils qui a tenté de repouser l'agression de Monsieur X à l'égard de son père longé au sol.

En effet, les conditions de la légitime défense doit répondre à des conditions strictes par la loi. Elles sont consacrées à l'article 416 du Code pénal ainsi qu' à l'article 417 du même code. Elle permet, à celui qui s'en prévaut, de rendre licite un fait normalement illicite.

Il s'agit d'une des causes de justificaton qui fait disparaître l'infraction.

Notons pour le surplus, qu'à côté de la légitime défense comme cause de justification, il y a également l'état de nécessité mais aussi des ordres imposés. Pous plus d'explications juridiques au sujet de la légitime défense, cliquez ici.

Une vidéo sur la légitime défense est disponible en cliquant ICI

 

 

__________

SOURCE

1. Presse publiée sur DH.be le 25 ocotbre 2019.            

 

 

%MCEPASTEBIN%

Paolo CRISCENZO

AVOCAT PENALISTE BRUXELLES
R F
Avenue de Tervueren 186/11
1150 Etterbeek

Revue de presse