Toggle Menu

AVOCATS

image article

L'avocat

Les avocats exercent une profession libérale réglementée. La profession est règlementée afin de garantir une certaine qualité du service juridique, quant à la responsabilité que l'avocat prend en exerçant sa mission.

Pour pourvoir exercer la profession d’avocat, il faut avoir obtenu son diplôme de master en droit. Ce diplôme est obtenu à l'issue de la réussite de cinq années d'études universitaires. La personne ayant obtenu son diplôme en droit doit ensuite faire un stage qui dure trois ans. Pour ce faire, le futur-avocat doit trouver un maître de stage et prêter serment. Il est important de souligner que pour pouvoir exercer cette activité, il ne faut pas avoir de casier judiciaire.

La première étape pour le futur stagiaire consiste à trouver un maître de stage. Le stagiaire signe un contrat de stage qui a pour but de le protéger. Ce contrat de stage déterminera les obligations du stagiaire et les obligations du maître de stage.

Les obligations du stagiaire sont :

  • Consacrer minimum 75 heures par mois aux dossiers, audiences et défenses des causes ;

  • Suivre et se présenter aux épreuves relatives à la formation CAPA ;

  • Participer à un exercice de plaidoirie et aux permanences d’aide juridique.

Pendant la durée de son stage, le stagiaire suivra des cours, appelés CAPA, et aura des examens qu'il devra réussir, la réussite de son stage en dépendant. En outre, le stagiaire a le droit de développer sa clientèle personnelle.

Pour régler les conflits liés aux stages et aux stagiaires, il a été créé une commission de stage.

En ce qui concerne les obligations incombant au maître de stage, celui-ci doit :

  • Former son stagiaire aux règles de déontologie et à la pratique de la profession d’avocat ;

  • Confier des tâches à son stagiaire. Ces tâches sont diversifiées de telle sorte que ce dernier doit faire des recherches, des rédactions, des démarches auprès du palais, des consultations, des plaidoiries, de la facturation d'honoraires ou encore de la gestion de dossiers.

Il est important de souligner que la profession d’avocat est incompatible avec certaines activités rémunérées. Il existe trois catégories d’incompatibilités. Premièrement, la profession de magistrat effectif, de greffier et d’agent de l’Etat. Deuxièmement, les fonctions de notaires et d’huissier de justice 2. Enfin, l’exercice d’une industrie ou d’un négoce. 3

Toutefois, ces activités, en principe incompatibles avec la profession d’avocat, peuvent être exercées si elles « ne mettent pas en péril ni l’indépendance de l’avocat ni la dignité du barreau. » 4

_____________________

1. Article 437, 1° du Code judiciaire.

2. Article 437, 2° du Code judiciaire.

3. Article 437, 3° du Code judicaire.

4. Article 437, 4° du Code judicaire. 

Les derniers bon à savoir

7 Octobre 2016

La responsabilité de l'avocat en cas de recours manifestement abusif devant le Conseil d'état

Un avocat peut-il se voir infliger une amende lorsqu'il intente un recours manifestement abusif devant le Conseil d'état et que son client n'a aucune connaissance du droit belge ?

Lire plus

6 Octobre 2016

La déduction des tantièmes octroyés à un administrateur de société

Lorsqu'une société verse à sa société administratrice des tantièmes, en plus d'une rémunération fixe, peut-elle déduire, à titre de frais professionnels, non seulement cette rémunération fixe mais également les tantièmes ?

Lire plus

Retrouvez tous les bons à savoir